LA GESTALT

La Gestalt Thérapie est une approche psychothérapeutique élaborée aux Etats-Unis dans les années 1950 par Fritz PERLS. Ce psychanalyste juif d’origine allemande, immigré aux Etats Unis, disciple dissident de Sigmund Freud, crée la Gestalt Thérapie avec son épouse Laura PERLS et Paul GOODMAN. La Gestalt arrivera en Europe dans les années 1970 par le biais de Serge et Anne GINGER, fondateurs de L’EPG.

 

Le dissident de Sigmund Freud.

 

Dès 1936, Perls remet en cause les écrits de Freud. Il juge les psychanalystes trop passifs, trop muets, froids et distants. L’agressivité est pour Perls une pulsion de vie contrairement à Freud qui y voit de la violence, une pulsion de mort. Cette saine agressivité permet de garder le contact avec l’autre. D’ailleurs « AGRESSO » en latin veut dire « Aller vers ». A l’opposé, Freud parle de violence, cette énergie où émerge la rupture du contact et donc la mort.

 

Perls reconnaît en Freud un génie, il n’y a aucun doute à cela. Mais il voit aussi dans le fondateur de la psychanalyse un paranoïaque doublé d’un obsessionnel. Freud incarne pour lui la pensée unique. Tout ce qui vient à l’encontre de sa pensée est vécu comme une attaque. Tous ceux qui pensent autrement que lui ont tort. Ainsi Freud ne reconnaît pas Perls dans le cercle très fermé des psychanalystes de l’époque. Perls, ce provocateur, ce révolté, cet enfant terrible, cet homme de conflit est jugé comme dissident à la psychanalyse par son Père fondateur. Vexé par l’attitude de Freud, Perls va vouloir réformer la psychanalyse en créant la Gestalt.

FRITZ PERLS
SIGMUND FREUD

Do it : Mouvement de Contreculture des années 1970.

Perls est issu de la vielle Europe, terre de tradition, pourvue d’une longue histoire. Quand il débarque en 1946 au nouveau monde, les USA sont un pays vierge d’histoire et de tradition. Dans ce nouveau monde tout est possible et sans limite. La devise est alors « Do It » de Jerry Rubin (1965) que l’on retrouve 45 ans plus tard avec le « Yes we can » d’Obama (2011).

 

Ainsi, la rencontre de Perls, issu de la vieille Europe, avec ce nouveau monde sera explosive et va engendrer une théorie révolutionnaire. Elle sera à l’origine du mouvement de contreculture des années 1970.

 

Contact, Ressenti et Ici et Maintenant.

 

La Gestalt est une méthode de psychothérapie humaniste existentielle et relationnelle qui utilise le contact comme leviers essentiels de fonctionnement et de progression. La Gestalt soutient tout particulièrement l’autonomie, la responsabilité et la créativité de l’individu dans l’ici et maintenant. Le travail en Gestalt est particulièrement centré sur le sensoriel et l’émotionnel.

 

La tête, le cœur, le corps, l’environnement et l’esprit.

 

La gestalt va explorer les différentes dimensions de l’être humain. La dimension cognitive, la dimension émotionnelle, la dimension corporelle, la dimension environnementale et la dimension spirituelle. Soit en le disant autrement : la tête, le cœur, le corps, les autres et l’esprit. La Gestalt explore comment ces cinq dimensions interagissent entre elles.

 

Comment faire autrement ?

 

Afin d’agir au plus juste, la Gestalt place l’individu dans son environnement. Elle le met en contact avec les autres par un ajustement créateur à cet environnement. Plutôt que d’expliquer les origines de nos difficultés, la Gestalt propose d’expérimenter des pistes de solutions nouvelles, c’est-à-dire comment pouvons-nous faire autrement.

 

Etre acteur de sa vie.

 

Le thérapeute Gestaltiste accompagne son client au cours d’une séance. Il s’engage pleinement ici et maintenant en s’impliquant physiquement et émotionnellement. Ainsi client et thérapeute sont mobilisés0en même temps dans un travail de co-construction dont ils sont les deux acteurs. Pour cela, le thérapeute peut s’appuyer sur son propre ressenti et l’exprimer à son client. Progressivement, par l’accompagnement thérapeutique, le client apprend à devenir l’acteur de sa vie.

Ainsi la Gestalt valorise les valeurs humanistes, de créativité et de liberté, rendant à chacun sa part de responsabilité, revalorisant l’être par rapport à l’avoir, émancipant le savoir par rapport au pouvoir.

LA THERAPIE DE COUPLE

 

J’ai souvent rencontré des couples qui me disaient lors du premier entretien que cette thérapie était pour eux la dernière chance de sauver leur couple. Effectivement, les couples qui consultent, traversent une crise de couple profonde ou des conflits récurrents de longue date. Ces couples sont souvent au bord de la rupture. Le plus souvent il s’agit de disputes à répétition, d’un manque d’écoute ou d’une incompréhension réciproque qui font de la vie à deux un véritable cauchemar. La jalousie de l’un est souvent source de conflits aboutissant souvent à la séparation. Ailleurs c’est la sexualité qui dysfonctionne. Une infidélité est souvent vécue comme une trahison, un coup de tonnerre dans un ciel serein, un tsunami. Au fil du temps, quand la haine remplace l’amour du début, la violence peut alors envahir le foyer.

 

Tout d’abord, le rôle du thérapeute de couple est de rester neutre, c’est-à-dire de ne pas prendre parti ni pour l’un ni pour l’autre. Il n’est ni avocat, ni magistrat et donc ne porte pas de jugement.

 

La thérapie de couple va d’abord s’efforcer de comprendre les tensions qui les divisent. Le plus souvent il s’agira de rétablir une communication, de restaurer une complicité, de réveiller la tendresse qui a disparu. Bien évidement la thérapie de couple explorera l’intimité affectivo sexuelle du couple.

 

Les couples au bord de la rupture sont souvent dans une impasse. Il espère que leur compagnon de vie changera à leur image et réciproquement. Il s’agit la plupart du temps d’un leurre. Les personnalités de chacun sont généralement ancrées de longue date et donc peu propices au changement radical. C’est souvent pour ces raisons que les couples se séparent. Il conviendra de chercher avec le couple une autre dynamique de fonctionnement. Ce que ces couples ne savent pas c’est que si les caractères de chacun sont souvent inamovibles, les liens qui unissent le couple sont malléables. Ils peuvent s’adapter, se modifier, se transformer au grès de l’évolution du couple. Il y a des milliers de façon de vivre en couple, peut-être même des millions. Il suffit de chercher et de construire la vôtre. Car votre couple est unique. Il est donc question de bâtir un couple différent de celui qui a dysfonctionné auparavant.